Carretera Austral Nord : de glace et de feu

Nous retrouvons la Carretera Austral et cette fois-ci nous allons progresser vers le nord ( En octobre nous avions rallié Cruce El Maiten à Villa O’Higgins). Notre envie de randonnée glaciaire nous conduit à Rio Puerto Tranquilo. Ce petit village est plutôt connu pour ses excursions en bateaux vers les cathédrales de marbre. D’ailleurs à peine sorti du 4X4, des rabatteurs nous invitent à choisir leur agence pour faire un tour sur le lac General Carrera. Mais nous optons pour une compagnie qui offre les prestations de trek sur glace. Le rendez-vous est pris pour le lendemain matin, au refuge des guides, sur la piste  qui mène au Glacier Exploradores. Nous décidons de nous présenter là-bas le soir même et de passer la nuit sur le parking. Ainsi nous rencontrons Marco qui nous fixe RDV à 9H00 le lendemain.

Après un copieux petit déjeuner, nous nous laissons guider par Marco pour l’équipement : guêtres, crampons et casques. Puis nous nous lançons dans cette belle aventure que nous attendions tant. C’est en fait notre cadeau de noël à tous (merci les Papys et Mamies!!). Une marche d’approche d’environ 1H30 nous mène au pied du glacier en passant par un mirador d’où nous prenons l’ampleur du champ de glace. Puis nous commençons à apercevoir la glace sous nos pieds mais il y a encore beaucoup de sable glaciaire. Les crampons devront attendre encore un peu dans le sac. Enfin l’étendue blanche aux reflets bleus s’offre à nous et c’est l’heure de tester nos capacités sur ce sol glissant. Marco nous explique bien comment progresser sur le plat mais aussi sur les pentes. Nous adoptons la marche en canard en montée alors que les pieds restent parallèles en descente. Nous explorons des grottes de glace. C’est magnifique. 50 nuances de bleu nous entourent. Nous entendons l’eau couler tout autour de nous. Les arches, les failles, les crevasses et les moulins n’ont plus de secret pour nous. Puis nous enchaînons des passages sur les crêtes de glace. Rapidement nous sommes à l’aise avec cette nouvelle façon de se déplacer. Nous atteignons une petite île rocheuse au milieu du glacier. Puis nous nous approchons des séracs, et c’est l’heure de faire demi- tour. Voila près de 5 heures que nous marchons sur la glace. A l’approche de la moraine nous quittons les crampons et marchons encore plus d’une heure jusqu’au refuge. Marco nous réchauffe avec un bon chocolat chaud. Cette journée restera pour nous un excellent souvenir car, au paysage, s’ajoute la nouvelle expérience de marcher sur la glace.

IMG_6263

IMG_5953IMG_5931IMG_5942IMG_5946IMG_5959IMG_5961

IMG_5964IMG_5968IMG_6266IMG_6269

IMG_5971IMG_5976IMG_6012IMG_6273IMG_5992IMG_5979

IMG_6023Le soir même c’est le réveillon du nouvel an. Nous retournons au village de Puerto Rio Tranquilo pour fêter ça autour d’un bon repas avec deux jeunes voyageurs allemands que nous convions à bord d’Oukilay.

IMG_6033IMG_6043

Le lendemain alors que nous nous apprêtions à quitter tardivement le village nous voyons arriver Françoise et Alain a bord de leur Sprinter 4X4 vert pomme. (www.toitvagabondetmoi.com). Nous sympathisons aussitôt et s’ensuit une discussion autour du…voyage bien sur. Bref le temps passe et nous dormons une nuit de plus ici.

Puis nous reprenons la route toujours vers le nord. Malheureusement la pluie est là tous les jours. Nous décidons de ne pas attendre une météo plus clémente au détriment de certains sites que nous aurions voulu visiter. Ainsi nous passons plusieurs parcs sans nous arrêter (la réserve nationale Cerro Castillo, Coyhaique, le parc national Queulat). Lorsque nous abordons la ville de Chaiten, nous découvrons l’océan Pacifique dans toute son immensité, mais pas question de faire un petit “plouf” car ça caille! Mais le soleil revient enfin et nous pouvons envisager la rando du volcan Chaiten. Celui-ci est rentré en éruption en mai 2008 après plus de 9000 années de sommeil!  Nous attaquons tôt le matin car à 15h00 nous prenons un bac pour poursuivre la Carretera. L’ascension sur les flanc du volcan présente d’abord une végétation luxuriante puis les fougères font place à de la roche aux teintes variées : le rouge de la lave rhyolite, le noir de l’obsidienne, l’ocre, le blanc de la pierre ponce. Une vraie leçon de géologie! Au terme du chemin, nous dominons les lahars (coulées de boue et de cendres) qui se sont prolongées sur des kilomètres derrière nous en suivant le Rio Blanco. Les cendres avaient partiellement détruit la ville de Chaiten située à 10 km. Devant nous, milieu de la caldeira, nous contemplons le cône principal avec ses fumerolles. De temps en temps un grondement sourd nous rappelle que le monsieur ne dort que d’un œil.

IMG_6061

En arrière plan, les lahars.

IMG_6055IMG_6058

IMG_6064 IMG_6066

 

IMG_6073

Le nouveau cône

IMG_6119

IMG_6126

La descente se fait rapidement et bientôt nous reprenons la route pour Caleta Gonzalo où nous attend le premier ferry de 30 minutes que nous enchaînons avec un peu de route puis un deuxième ferry de 3h30 . Et oui, ici la route s’arrête : passage obligé par le fjord Comau (ou fjord leptepu). Le temps est sublime ( enfin! ) et nous profitons du paysage. En soirée nous dormons au village d’Hornoripen.

IMG_6137IMG_6147IMG_6155IMG_6170Le lendemain, fin de l’accalmie. A croire que nous sommes maudis en ce moment avec la météo!!! En même temps la région connait des précipitations annuelles record (2454mm de pluie par an à  Cochamo).Notre seule option est de continuer vers le nord puis de bifurquer vers l’est, en Argentine, de l’autre côté de la cordillère des Andes : nous passons( à regret) sans nous arrêter près de Cochamo et sa vallée riche en secteurs d’escalade, la Junta et ses randonnées et le parc national Vicente Perez Rosales. Adios la Carretera… En nous approchant de la frontière Argentine, nous arrivons à  profiter des thermes d’Aguas calientes . Les filles sont ravies!!

Après 4 heures d’attente au poste frontière nous atteignons Villa La Angostura puis  Bariloche. Bon, niveau pluie, nous sommes encore gâtés le premier jour…mais il parait que ça va s’arranger demain!!!

6 réflexions au sujet de « Carretera Austral Nord : de glace et de feu »

  1. Alors là, sur la glace, vous me faites peur ! !!bon ! Vous êtes heureux, c’est super !

    Vous êtes tous les quatre formidables ! Bisous

  2. Votre choix était parfait…Vous semblez très à l’aise dans ces paysages merveilleux là où ce sport demande tout de même un peu de dextérité !!!
    Bonne route ….Bisous à tous les 4 .
    Mamie et Papy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *