¡Bienvenidos a Bolivia! : Du Sud Lipez jusqu’au Salar de Uyuni

Après une nuit d’acclimatation à 3500m, c’est à 4300m que l’on expédie les formalités de frontière. Et maintenant à nous l’Altiplano bolivien! Pour le découvrir, nous allons emprunter la route des lagunas qui sillonne le secteur jusqu’au célèbre salar d’Uyuni. Nous entrons dans la Réserve Edouardo Avaroa et quelques centaines de mètres plus tard nous découvrons la laguna Blanca et la laguna Verde au pied des volcans Juriques et Licancabur (5960m).

IMG_8573IMG_8581

Nous longeons ensuite le désert de Dali. Référence explicite au célèbre peintre espagnol, les paysages rencontrés dans le désert reflètent son imagination et son talent : crêtes rocheuses sculptées par le vent, dégradé de couleurs vives, pierres isolées de plusieurs tonnes… Un paysage digne de la face de Mars.

IMG_8596IMG_8600Peu après nous atteignons les thermes de Polquès, nées de l’intense activité volcanique. Il est l’heure de déjeuner, de nombreux 4×4 de tours opérateurs sont là. Nous en profitons également pour manger et vers 13 heures lorsque tout le monde est reparti, nous allons à la piscine d’eau chaude naturelle et nous sommes seuls au monde ! Les filles s’éclatent pendant plus d’une heure, pendant que nous nous éloignons un peu pour faire des photos des flamants roses sur la Laguna Chalviri. Dans l’après midi nous allons observer de près les geysers de Sol de Mañana (4850m) où la boue est en ébullition. Impressionnant. Ces geysers sont séparés par les montagnes des Andes des geysers du Tatio au Chili. En fin de journée nous nous arrêtons pour bivouaquer dans un petit canyon asséché parmi les viscaches, à 4300 mètres d’altitude.

IMG_8614IMG_8623IMG_8632IMG_8647IMG_8637 (2)IMG_8638IMG_8679IMG_8660IMG_8712Au matin, nous nous approchons de la Laguna Colorada. D’une superficie de 60 km² et d’une profondeur moyenne de 35 cm, celle-ci abrite des milliers de flamants andins. Des scientifiques présents lors de notre passage en ont dénombré 36 000 ce jour là! La Laguna, déjà presque rouge à cause d’une micro algue, voit sa teinte encore plus prononcée grâce aux flamands roses.

IMG_8727IMG_8722IMG_8743

Nous poursuivons notre route vers le volcan Uturunku et ses 6008 m d’altitude. Nous avons décidé de tenter son ascension. Effectivement cela nous semble envisageable car ce 6000 est réputé comme étant « facile » grâce à une piste 4×4 qui monte jusqu’à 5700 m d’altitude. Cette piste conduit à une ancienne mine de souffre et est la route carrossable la plus haute du monde. Ce qu’on n’avait pas prévu, c’est la neige et il y en a beaucoup ! Du coup, à environ 5300 m d’altitude nous sommes forcés de nous garer et de commencer à marcher. Dès le départ, la haute altitude se fait sentir. Le souffle est court, la tête est lourde et chaque pas nous coûte de l’énergie. Tous les 100 m, on fait une pause. C’est incroyablement épuisant… Nous atteignons les 5800 mètres d’altitude lorsque les flocons de neiges arrivent. Il faut être raisonnable, nous faisons demi tour. Bilan : 3h15 d’ascension, 1h15 de descente et 100% d’émotions.

IMG_8751IMG_8752Le lendemain nous repassons près de la Laguna Colorada. On ne se lasse pas…puis toujours plus au nord on traverse le Desierto Siloli et ses roches aux formes biscornues. Pour la soirée nous quittons la piste principale pour rejoindre la lagune Kara, un peu plus à l’est. (4522m)

IMG_8758IMG_8769IMG_8784IMG_8791IMG_8798IMG_8800IMG_8808 (2)IMG_8819IMG_8833IMG_8836Aujourd’hui c’est la route des lagunes qui nous attend. Dans l’ordre : Laguna Cachi, le canyon de Siloli, Laguna Ramaditas, Chia Kkota, Hedionda et enfin Cañapa.

On sortira de ce décor de rêve par le Paso Tun Tun et on rejoint la civilisation! On s’endort devant le volcan Ollague et ses fumeroles.

IMG_8838IMG_8844 (2)IMG_8851IMG_8853IMG_8864IMG_8871IMG_8877IMG_8900IMG_8899IMG_8909IMG_8919 (2)IMG_8934

L’objectif est maintenant de rejoindre le Salar de Uyuni. Nous avons repéré une piste qui nous permettrait de rentrer sur le salar par le sud, en évitant la ville de Uyuni. Mais c’était sans compter sur la saison des pluies…de fortes précipitations ont rendu certains passages très très très , comment dire?        » mous », « meubles », « gras », « collants »…bref impraticables. La preuve en image…

Après 4 heures d’effort, nous sortons de ce plantage en règle…( le premier du voyage). Demi-tour et direction la ville de Uyuni…par la route, la vraie, celle en terre dure quoi!!

IMG_8940IMG_8938IMG_8939IMG_8944IMG_8941

À Uyuni, on va bien sûr voir la star du coin, le salar. La disparition du lac préhistorique Tauca, 14 000 ans auparavant, a donné naissance à la croûte de sel la plus grande du monde qui recouvre aujourd’hui ce salar.

Cette étendue de sel est située à 3 658 m d’altitude. Avec une superficie de 10 582 km2 ( Morbihan = 6823km2 ) elle constitue le plus vaste désert de sel du monde et représente un tiers des réserves de lithium exploitables de la planète. Ses dimensions sont de 150 kilomètres sur 100. Espérons que les multinationales ne détruisent pas cette merveille de la nature… ( le lithium est un composant majeur des batteries électriques).

Saison des pluies oblige, nous aurons la chance de profiter du site recouvert d’environ 15 cm d’eau, ce qui en fait un miroir immense.

Toujours à Uyuni, le très photogénique cimetière des trains sera notre dernière étape dans ce secteur.

IMG_8946IMG_8955IMG_8957IMG_8963IMG_8968IMG_8970IMG_8989

IMG_8991IMG_9013 (2)IMG_9034 (2)IMG_9050IMG_9071 (2)IMG_9078IMG_9088IMG_9092IMG_9094IMG_9095

4 réflexions au sujet de « ¡Bienvenidos a Bolivia! : Du Sud Lipez jusqu’au Salar de Uyuni »

  1. Coucou à vous 4. Encore une fois, l impression que vous êtes sur une autre planète !
    Ces paysages merveilleux je ne savais même pas qu ils existaient !
    Salomé, attention ! Lemy va vouloir rester en voyage ! !surveille le bien elsa ! Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *