Off-road au nord-ouest de l’Argentine : notre plus belle piste 4×4.

Cap au nord-ouest de l’Argentine pour vous faire découvrir notre coup de cœur en terme de piste 4×4. Pendant 5 jours nous avons zigzagué entre salars, volcans, lagunes  et dunes de sable.

A peine dépassé le Paso San Francisco qui sépare le Chili de l’argentine, nous atteignons la petite ville de Fiambala. Nous ne faisons pas de halte aux thermes, pourtant réputées, car il nous tarde de partir sur une fameuse piste. Alors le temps de faire le plein du frigo, du réservoir d’eau et de gasoil et nous voilà partis vers le nord. Mais pas par la route, non. Nous allons quitter l’asphalte pour plusieurs jours.

La première étape nous permet de rejoindre le petit village de Las Papas. La piste suit un rio , le traverse plusieurs fois et parfois nous roulons littéralement dans le lit de la rivière sur quelques mètres. Nous progressons ainsi au fond d’un canyon pendant 30 km ( 3 heures!). Nous trouverons un petit arbre pour déjeuner à l’ombre et bien sûr les filles profiterons de la halte pour faire trempette. Puis en début d’après midi nous atteignons Las Papas. Ces quelques habitants nous accueillent  aimablement et nous nous installons pour la nuit au bout du village sous le saule. La dizaine d’enfants est ravie de rencontrer les filles et il s’en suit une grande partie de rigolade pour tous les mômes : playmobils, découpage, dessins et course poursuite avec un bébé vigogne les occupent jusqu’au soir. Au moment du dîner les enfants argentins nous annonce leur menu : soupe de vigogne, oups!

IMG_7584IMG_7590

Lire la suite

Cinq raisons d’aller au Parc Nacional Nevado de Tres Cruces

Ce parc se situe au Chili et est séparé de l’Argentine par le Paso San Francisco. Le parc doit son nom à l’imposant massif volcanique du Nevado Tres Cruces, dont la haute triple silhouette est visible de fort loin dans le site. Ses 59090 hectares abritent plusieurs lagunes de haute altitude, riches d’une faune variée. De nombreux voyageurs nous avaient encouragés à faire le détour. On a adoré. Pourquoi?

1/ Les paysages sont à couper le souffle. En nous éloignant de Copiapo, nous nous engageons sur une piste qui s’élève tranquillement entre de belles montagnes colorées aux sommets enneigés. Ici le peintre a dû utiliser toute sa palette. Les dégradés d’ocres se succèdent puis laissent place à des pans de montagnes presque rouge. Nous traversons seuls ces étendues sauvages où nous ne croisons que quelques chevaux et, par-ci par-là, une bergerie. Les bivouacs sont on ne peut plus calmes, sous la voûte étoilée.

IMG_7319

Lire la suite

La vallée de l’Elqui : pisco, étoiles et haute altitude.

Nous dépassons La Serena et nous nous engageons dans la vallée de l’Elqui. Cette vallée ensoleillée suit le cours du Rio Elqui. Nous restons quelques jours à Vicuna, sur le parking d’un hôtel 4 étoiles, Le Terral Hotel. René et Karen, les propriétaires, possèdent un camion aménagé et nous les avions rencontrés à Valdès. Ils accueillent régulièrement des voyageurs au long court.  Nous sommes accueillis comme des amis et nous profitons de la piscine de l’hôtel chaque après-midi. Nos amis d’Allemagne nous rejoignent et nous partons explorer la vallée. Ici les coteaux sont couverts de vigne. Le climat sec et chaud, semi-désertique donne des conditions idéales à la production de raisins très sucrés comme le Muscat et le Torontel. La production est tournée vers le Pisco, une eau de vie locale. Nous visitons deux distilleries artisanales. La première, Aba, se situe à quelques minutes de Vicuna.

IMG_6897

Lire la suite

Valparaiso : une petite bombe

Valparaiso, c’est la capitale chilienne du Street Art. C’est ce qui nous a poussés à déambuler pendant toute une journée dans les rues de cette ville côtière. L’ambiance y est franchement bonne, et à chaque coin de rue le regard est comblé par des graffitis aux formes alambiquées. Afin de dénicher les plus belles œuvres de Valparaiso, nous nous sommes promenés dans le Barrio Puerto où de multiples peintures murales s’exposent à l’air libre et sous le regard de tous. Pour juger un graff, les règles de base sont assez claires : il y a d’abord, comme dans toute forme d’art, la virtuosité, un style qui doit être unique et captivant. L’autre impératif, c’es l’emplacement : le mur, sa matière, l’endroit précis où le graffiti donnera du sens à l’ensemble. C’est vraiment un art contextuel, qui s’apprécie aussi et surtout au sein d’un environnement.

Pour la visite , c’est par ici…

IMG_6585IMG_6589

Lire la suite

Entre lacs et volcans, de l’Argentine au Chili

Après notre magnifique randonnée dans le parc Nahuel Huapi, nous prenons la direction de San Martin de Los Andes par la célèbre “Ruta de los siete Lagos”. Nous roulons le long d’une route sinueuse où s’enchaine une multitude de lacs, 9 au total. Nous apercevons successivement les lagos Correntoso, Espejo, Traful,Escondido, Falkner, Villarino, Hermoso, Machonico, Lacar. Nous sommes un peu déçus par le panorama proposé car il est très difficile d’apercevoir les lacs. Ces derniers sont souvent cachés par une forêt dense. Le long de la route, nous retrouvons  nos amis allemands que nous avions rencontré à Ushuaia. Ils bivouaquent au bord d’un lac sur un espace aménagé. Nous décidons de nous arrêter là également et de poursuivre la route le lendemain avec eux.

IMG_6372

Lire la suite